Ambiance du jour

Ambiance du jour
Charme et séduction d'un Bourbon...clic sur image pour le découvrir...

accueil

samedi 3 novembre 2012

Rosier "The Alnwick Rose"



La rose que vous découvrez appartient au rosier "The Alnwick Rose".
Sans doute, la dernière de cette saison qui fleurit sur ce jeune buisson installé à
l'automne 2011.
Sa floraison d'arrière saison est aussi délicieuse que la principale.
Un fleurissement tout en douceur sur cet arbuste qui exprime  charme et 
 délicatesse .
Pour ne pas l'épuiser,  je vais supprimer les derniers boutons qui subsistent , équilibrer sa ramure,
et butter son pied avec de la terre afin de protéger le point de greffe du froid.


Retrouvons ce rosier en juin, quand il dévoile ses boutons arrondis
et trapus.
Solide, cet arbuste dévoile un port érigé, mais il est trop jeune pour donner
 une silhouette plus ample.
Cependant, je perçois des qualités indéniables sur ce buisson anglais, créé par "David Austin"
 en 2001.


Jour après jour, ses corolles s'ouvrent en coupe peu profonde dévoilant de
nombreux pétales dans un rose très tendre.
Perchées sur des tiges hautes de plus d'un mètre, les rosettes évoluent au sein d'un
 feuillage vert foncé, résistant aux maladies et valorisant
les fleurs.
Je n'ai pas le nez d'un parfumeur pour parvenir à déceler un soupçon de
bergamote ou de jasmin mais je savoure tout simplement un parfum délicat,
puisant très agréable.


En novembre 2011, au moment de la mise en place, la plantation a fait l'objet de
beaucoup de soins.
Pour chaque rosier du jardin, j'ouvre une fosse de 60 cm de profondeur et de 
 large trois semaines à l'avance,
La terre de rebouchage est enrichie de fertilisant organique, poudre d'os et
potasse organique.
Au printemps, je n'ai distribué aucun engrais considérant que les réserves étaient
encore suffisantes.
En juin, un apport d'engrais spécifique pour rosiers a été répandu ainsi qu'une
dose de guano marin aidant le système racinaire à se fortifier.


Dans le jardin bouquetier, un deuxième rosier "The Alnwick Rose" s'enracine
depuis novembre 2011.
Ses roses sont destinées à fleurir la maison.
===========================
Dans quelques jours, de nouveaux rosiers peupleront un massif en préparation.
Le mois de novembre est pour moi le moment idéal pour effectuer
les plantations de rosiers à racines nues.
Installé confortablement à cette période, le buisson va commencer à s'enraciner
pendant l'hiver.
Je ne vous dévoilerai pas le nom des arbustes choisis.
Pour  parler d'un rosier, il faut qu'il soit présent au jardin, que je le découvre
afin de pouvoir  analyser ses qualités ou ses défauts.
Dans le courant du mois de novembre, je présenterai quelques "coup de coeur",
installés à l'automne précédent.


Autour de l'arbuste mis à l'honneur aujourd'hui, la floraison des différentes plantes 
 vivaces s’échelonnent au cours de l'été.
Les premières situées en bordure de massif  accompagnent le fleurissement 
principal du rosier.
Les grandes vivaces sont destinées à fleurir la remontée estivale.



A l'arrière du massif, "Lavender Dream" dynamise le décor, tandis que le rosier
"The Pilgrim" dans sa teinte tendre adoucit l'ensemble.

Bon weekend à tous

13 commentaires:

  1. So late in the saison but so much beauty to show.
    Beautiful flowers and Roses.
    Have a wonderful weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MARIEJKE...J'ai encore beaucoup de boutons de roses dans le jardin,mais je crains qu'ils ne parviennent pas à éclore.
      Bon dimanche

      Supprimer
  2. Une scène de charme, une fois encore!

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. MARIE CLAUDE...Tu peux, il a tout pour pour séduire.
      Bon dimanche

      Supprimer
  4. très beau massif et ce rosier est charmant !!!

    Le rosier Pilgrim je l'ai installé il y a 2 semaines au jardin avec a ses cotés Golden Célébration et Golden Lodge Je verrai ce que cela va donné la saison prochaine!!!
    en tout cas vos association sont tres belles !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NANOU...Tu ne seras pas déçue par le rosier "The Pilgrim", sa teinte est délicieuse. Ton association est sympathique et forcément bonne puisque c'est la tienne.
      Bon dimanche

      Supprimer
  5. Encore un superbe rosier, décrit dans un article très intéressant et complet !... Tu m'épates toujours autant ;) ... Jocelyne, tu devrais publier un livre !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NIKKI...Dans la vie, je suis pragmatique et tout ce que je fais, c'est avec précision. Quand j'écris un sujet sur un rosier,pour me plaire, il faut qu'il soit complet. Si j'ai apporté autant de précisions, c'est pour que tout le monde profite de ce que j'aurais écrit à des jardinières anonymes qui se lancent dans la culture des rosiers. Plutôt que d'écrire cinq fois la même chose, j'ai fait un message.Quant à l'écriture d'un livre, je n'ai pas envie de reprendre du service. Mon jardin j'en ai rêvé tant que j'étais sur Paris, alors aujourd'hui je le savoure....
      Bon dimanche

      Supprimer
  6. Ce rosier va arriver chez moi: je l'ai commandé sûre de mon choix..
    Comment résister devant un arbuste si ravissant????
    Combien de nouveaux rosiers comptes tu installer cet automne Jocelyne???
    Bises
    sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SOPHIE...Pour une première saison, je trouve que la croissance du rosier du jour n'est pas très rapide, il faudra être patiente et lui donner un peu de temps pour qu'il s'installe. J'ai commandé chez Francia Thauvin 10 rosiers qui vont arriver peut-être la semaine prochaine, et 5 chez david Austin qui seront livrés dans le courant du mois de décembre. Cette année, je remplace les 17 rosiers perdus l'hiver dernier par le froid. Aucun ne venait de chez Francia. Je n'en ai pas encore parlé, je n'ai toujours pas digéré les épines. La terre des emplacements a été changée, et le massif est prêt pour recevoir les heureux élus très différents des rosiers disparus.
      Bon dimanche

      Supprimer
  7. Encore un très beau rosier et toutes tes explications sont toujours utiles.
    Bises

    RépondreSupprimer