Ambiance du jour

Ambiance du jour
B-C-B-G !..clic sur image...

accueil

mercredi 7 novembre 2012

Hydrangéa paniculata "Pink Diamond"


Pour vous présenter l'hydrangéa paniculata "Pink Diamond", j'ai attendu que ses hampes 
florales se métamorphosent, dévoilant à présent un rose
 cramoisi très foncé.
Dans cette scène d'automne, une pivoine troque sa parure verte pour un costume
qui se dore de jours en jours.


A  la mi-octobre, à côté du rosier Félicia", les panicules de cet hydrangéa 
 revêtent une jolie teinte rose fané.
Elles resteront sur l'arbuste tout l'hiver offrant aux oiseaux un peu de nourriture
à picorer.
Dès le début du mois de mars, l'arbuste sera taillé assez court, et nourri avec un engrais
pour arbustes à fleurs .


Au début du mois d'octobre, ce cultivar formait un duo avec un rosier qui sera mis 
 à l'honneur dans quelques jours.
Je peux vous assurer que l'ensemble était fort séduisant.
La couleur des boutons du rosier était assortie aux fleurs de l'hydrangéa.


"Pink Dianmond" est installé dans un massif très ensoleillé, abrité des vents.
Ce cultivar profite d'un sol neutre, assez riche, conservant la fraîcheur nécessaire
à son confort.
A la plantation, au fond du trou, j'ai déposé deux poignées de cornaille broyée.
Pour reboucher, la terre drainante du jardin a été mélangée à une bonne
quantité de fertilisant organique.
Tout l'été, son pied est protégé par un matelas de tonte de gazon apportant
fraîcheur et nourriture en se décomposant.
Chaque automne, je répands deux poignées de ce fertilisant au pied de l'arbuste.
C'était mon travail d'hier après midi !





Retrouvons "Pink Diamond" dans le courant du mois d’août.
A cette époque, les hampes dotées de fleurs fertiles affichent un blanc pur
avec quelques nuances rosées au coeur des étamines.
Bleues ou roses, élancées ou ébouriffées, les partenaires de l'hydrangéa créent des 
ambiances différentes au cours de l'été.
Le Pérowskia l'accompagne une partie de la saison.
Un pied de liatris se joint à lui au cours du mois d’août.
 Et pour former une harmonie de blanc une dernière tige de Sidalcéa termine 
 sa floraison débutée en juin.




 Fin juillet, une Monarde mêlait ses fleurs ébouriffées et tranchait avec 
le blanc des hampes.
Très accommodante, cette vivace apprécie aussi la fraîcheur du sol.




A l'avant du massif, un penstémon participe à l'ambiance autour de l'arbuste.
Il n'est pas d'une rusticité parfaite, mais je le retiens chaque été pour sa
floraison exceptionnelle



Belle journée

5 commentaires:

  1. Je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas attirée par les hydrangea paniculata, je préfère les gros pompons ;) !... Jocelyne, as-tu déjà essayé le semis de Sidalcea ?... J'ai essayé plusieurs fois sans résultat, il y a peut-être un truc ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NIKKI...Je n'ai jamais tenté le semis de sidalcéa, et j'ai oublié de récolter des graines. Par contre cette variété a produit de nombreux rejets autour de la touffe que je vais devoir déplacer, j'en ai trouvé au pied du rosier.
      belle journée

      Supprimer
  2. J'ai moi aussi mis un hydrangea dans mon jardin il y a peu.
    J'ai hâte de voir ce qu'il donnera l'année prochaine et pourquoi pas faire un historique comme le tien.
    Merci pour l'idée.
    AleX.

    RépondreSupprimer
  3. oui vraiment tres joli!!!

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer

Merci de votre fidélité