Ambiance du jour

Ambiance du jour
Une Aventure !...une Anecdote !... une histoire d'Amour ou d'Amitié pour nos Amies les fleurs. clic sur image...

accueil

jeudi 29 décembre 2011

Meilleurs voeux 2012


Meilleurs voeux 2012

Pour le très beau jour de l'an nouveau, j'adresse à tous mes visiteurs
de France et de tous les pays, tous mes voeux de bonheur
et de bonne santé.


Meilleurs voeux aux jardinautes,
de toute la France, et de l'étranger.

Avec le temps et la confiance, nous avons crée une amitié qui contribue
jour aprés jour à enrichir agréablement nos échanges.



Je souhaite à vous tous, les rêves les plus doux, les désirs les
plus beaux, une santé parfaite, et beaucoup d'amour.


Bonne année à tous et
à très bientôt.



vendredi 23 décembre 2011

Joyeux Noël




D'un petit peu plus loin, mais pas du bout du monde, pour ce jour si
merveilleux , je ne vous oublie pas et du fond du coeur
je souhaite à toutes mes amies et amis jardinautes
 de France et de l'étranger un


Joyeux Noël




A tous mes visiteurs anonymes d'un jour et de tous les jours
je vous souhaite avec vos familles de

Joyeuses fêtes

A bientôt.

dimanche 18 décembre 2011

A la belle saison !


Mon message de ce jour s'intitule "A la belle saison" mais je peux dire
aussi "La haie vue côté grillage".
Toutes les essences du rideau de verdure dépassent 2M de haut.
Elles sont installées à 2M environ du bord de la clôture.
Beaucoup de vues vues sont prises du côté de cette dernière.
Ce premier ensemble de persistants donne le départ de la haie.


Je ne reviens pas sur le chamaécyparis "Pembury Blue présenté
récemment.


Pour plus de précision, j'ai oublié...
A tout seigneur, tout honneur, débutons par le roi du jardin:
Le rosier, dans toutes ses dimensions !
Que dis-je !
La rose, véritable star de mon espace vert avec ses formes différentes
et ses rondeurs.
"Bantry Bay", en sujet isolé, marque le véritable départ de
ma promenade matinale.


Revenons au coeur de cette haie !
Imaginons ! nous sommes au mois d'avril !
Le photinia n'est pas encore en fleurs.
Tout doucement, la haie s'anime avec la floraison du Prunus Amanogawa".
Éphémère, certes, mais appréciée en ce début de printemps.


Cet espace large de 2m est occupé par de l'herbe sauvage, tondue
à la belle saison.
Afin de structurer rapidement notre nouvel espace, la construction
de la maison terminée, en décembre 2005, la création de la haie
a été notre priorité.
Quelques erreurs, certes, on en trouve !
Alors, je ne m'étends pas sur un viburnum "Rhytidophyllum" qui a
du mal à s'exprimer .
 Je dois le défendre pour éviter de finir sous le sécateur
de "Mr Chêneland".
Cependant, l'eunonymus japonicus "Président Gauthier" flirte,
pour mon goût, agréablement avec l'eucalyptus "Gunni".
Pas pour toujours, certainement, une de mes erreurs à rectifier
rapidement.
A la suite de ce fusain...


Avec leurs feuillages persistants différents, entre deux prunus
laurocérasus caucasica, se cache un élaeagnus X Ebbingei
"Gilt Edge"
Même si ce trio n'arrêtent pas complètement le vent dominant
(sud), il filtre sa vigueur, et calme son ardeur.


A l'intérieur de cet ilot, le rosier "Ghislaine de Féligonde"  profite
de ce trio de persistants


A la suite du laurier palme, se dresse un phyllostachys auréa.
Il forme, avec un céanothe "Skylark" un duo de verdure attractif
toute l'année.



De l'intérieur des massifs, le céanothe, en juin pas tout à fait
à maturité.


Revenons à l'arrière !
Début mai le viburnum opulus "Roseum"remporte la palme de
la séduction.
Floraison abondante de belle qualité.
Il s'exprime entre un conifère maintenu dans son espace par une
taille raisonnée, et un laurier palme.



A l'avant du viburnum, en juillet, lysimaque et sauge sclarée
prennent le relais des floraisons.



Toujours à l'avant, rhododendron, pivoine et coeur de Marie
défleuris, un pied de monarde très ordinaire arrive
en juillet avec ses inflorescences ébouriffées.


Retour en avril pour découvrir le prunus serrulata
"kanzan".
Il ponctue le départ d'une allée secondaire et permet de
rentrer dans le jardin.



Nous sommes à l'entrée de cette allée secondaire.
Au mois de juin dernier la pelouse brille par son absence.
Il ne faut retenir que la floraison des deux rosiers lianes qui recouvrent
la structure.
Un peu d'indulgence encore, l'ensemble entame sa troisième
saison.


Au pied des lianes, toujours côté grillage, le rosier "Ferdy"
recouvre le talus.
Un seul reproche ! Il n'est pas remontant, ou si peu !


Continuons, et revenons au début du mois d'avril !
L'hiver s'éloigne, la nature commence tout doucement à s'exprimer.
La floraison de l'Amélanchier du Canada bat son plein
avec un Pyrus Calleryana "Chanticleer".


Nous venons de parcourir 50 mètres.
Un conifère marque un des angles du jardin.


A l'avant du conifère, le rosier liane "Seagull" conduit en arbuste
prospère rapidement.

En attendant la suite dans un prochain article je vous souhaite.



jeudi 15 décembre 2011

Le retour de Michèle.


Pas de photos de mon jardin aujourd'hui.

Ce sont les vues du jardin de Michèle qui vient de nous rejoindre
sur blogspot.
Je vous invite à découvrir son nouveau blog de jardin.



Vous, qui passez pour me voir, je vous invite à voir,
à revoir ou à découvrir d'un petit clic sur le lien un très
 beau jardin.

New-Homedream





Vous découvrirez aussi les aventures et les malices de

"Ciboulette".





Je vous souhaite une belle visite .

Bonne journée à toutes et tous.

lundi 12 décembre 2011

Dans un sac de plantation !


A la fin du mois de juin, avant d'intégrer les massifs, cet hydrangéa
Serrata fleurissait à l'écart dans la pépinière.
Aprés une année à peaufiner son exubérance, cet arbuste intègre
un massif qui vient d'être remanié.


Pour conserver cet arbuste doté d' inflorescences  bleues,
et le préserver des racines du pin, j'ai installé
"Blue Billow" dans un sac de plantation.


Ce sac est en polypropylène de forme cubique de 50cm de profondeur
pour 50cm de côté.
Il est perméable à l'eau et imputrescible.
Il crée une séparation qui permet au terreau de conserver ses
propriétés acides.


La plantation dans ce sac est identique à celle effectuée directement
dans la terre.
Après avoir creuser un trou de 50cm de profondeur et de côté,
 une couche importante de matériau drainant a été installée
au fond du sac.
Pour le remplir, j'ai composé un substrat de PH acide.
Une partie de terre de jardin, de terreau
 et terre de bruyère entrent dans
 sa composition.
Quelques poignées de fumier déshydraté enrichissent l'ensemble.


La plantation de l'hydrangéa terminée, une touffe de bérgénia a trouvé
 place à ses côtés.


L'astilbe japonica "Deutschland" fait partie du décor.
Un géranium "Orkney Cherry" fleurit tout l'été, et affiche encore
quelques fleurettes.
A l'arriére, on découvre encore quelques boutons sur une anémone.


La météo clémente du moment m'a permis de diviser une hémérocalle
devenue imposante.
Quelques éclats prélevés à la périphérie de "Métaphor" sont installés
autour de l'hydrangéa. 
Les deux plantes fleurissent simultanément.

Bonne journée 


jeudi 8 décembre 2011

Rosier "Lavender Friendship"



Assez rapidement, le rosier "Lavender Friendship" est devenu un
irrésistible séducteur.
Vigoureuse et généreuse, la floraison de ce polyantha offre dès le début
du mois de juin des petites corolles réunies en grappes.






Ces rosettes se déclinent dans un élégant dégradé de mauve éclairé de blanc.
Installé dans la rocaille, ce polyantha, haut de 70 centimètres s'étale
sur 90 centimètres.
Ses branches souples permettent de l'utiliser en couvre-sol.
A maturité, toutes ces petites fleurettes donne un effet de masse
spectaculaire très délicat.
Tout l'été, ce rosier donne le meilleur de lui même et la floraison
se termine avec l'arrivée des premières gelées.
Son feuillage parfaitement sain contribue au décor.



Afin de conserver ce rosier dans un port trapu et compact, au mois de mars
je rabats l'arbuste à 30cm du sol.
Simultanément, je distribue une nourriture à base de fumier décomposé plus
un engrais équilibré.


Ce rosier évolue dans un océan de fleurs bleues.
Du lin aux tiges gracieuses et des iris en fin de floraison se joignent
aux premières fleurettes du rosier.





Un pied de lupin, obtenu à partir d'un semis personnel, chatouille le pied
du rosier, tandis que les tiges du sysirinchium se faufilent
dans ses branches.



Belle journée à toutes et tous.