Ambiance du jour

Ambiance du jour
Cette année là ! ... (clic sur image)

accueil

mardi 31 août 2010

Céanothe "Gloire de Versailles"



A la Création du jardin de Chêneland, je ne voulais pas créer un espace dédié
exclusivement  à la rose, mais composer des décors originaux
  en associant les rosiers à des arbustes et
des plantes vivaces.
J'ai laissé aux rosiers le temps nécessaire pour bonifier leur implantation,
afin que le système racinaire de ces derniers
ne rencontrent aucune concurrence. 
Depuis deux printemps, pour tenir compagnie à la star du jardin,
j'ai installé des arbustes aux tons complémentaires
et aux silhouettes différentes.
Le céanothe "Gloire de Versailles",  compagnon idéal pour les rosiers
est peu envahissant et même plutôt frugal.


L'intérêt décoratif de ce "Lilas de Californie" réside dans la douce floraison de
 ses grandes panicules dressées d'une dizaine de centimètres
dont l'odeur agréable attire les insectes.
Profitant du plein soleil, l'arbuste débute sa floraison en juillet et si je prends le soin
 d'ôter les rameaux défleuris, en septembre, il redonne une 
nouvelle moisson florale.


Ce céanothe à feuillage caduc, d'un joli vert tendre, est plus rustique que son cousin
printanier à feuillage persistant.
Sa hauteur et sa largeur ne dépassent pas 1.50m.
 Le sol drainant du jardin lui convient parfaitement.
Un petit apport en matière organique les deux premières années, l'aide à se 
 développer.
Afin de provoquer la croissance de pousses vigoureuses, au printemps,
 j'ai raccourci les branches afin d'obtenir
 une bonne ramification. 

Belle journée à tous.

samedi 28 août 2010

Rosier "The Pilgrim"


Rosier "The Pilgrim"

Obtenu par "David Austin" en 1991 à la suite d'un croisement
du rosier "Graham Thomas et du rosier
"Yellow Button".
Cet arbuste au port dressé et de croissance rapide a atteint
après deux années de plantation une hauteur
de1.20m pour plus 1m de large.
Après une abondante floraison début  juin, ce rosier
anglais anime le massif pendant
tout ce mois d'août.


Une rose moderne, aux allures de rose ancienne, en coupe
profonde d'une dizaine de centimètres, aux
pétales imbriqués d'un beau jaune
citron blanchissant vers
l'extérieur.


Toute la saison, il revêt un feuillage sain, abondant,
plutôt coriace , et toujours sans aucune
maladies.
En mars après la taille assez courte l'arbuste a reçu de l'azote 
sous la forme de fumier composté.
Pour le phosphore, la poudre d'os accélère la croissance
du système racinaire.
La potasse organique protège l'arbuste
contre les maladies, et influe sur la couleur
des fleurs.
Fin juin le guano marin , riche en azote, en phosphore et en
magnésium assure à l'arbuste la nourriture nécessaire
pour obtenir une belle floraison tout l'été.


J'ai installé ce rosier en bordure de l'allée gazonnée pour profiter
 de la délicatesse et du charme des fleurs,  ainsi que
 de son parfum de mûre, qui se dégage surtout
en fin de soirée.


Avec quelques semaines de retard  l'hibiscus "Red Heart"
offre sa moisson de fleurs vous me direz
rien d'anormal si...



Si  avec l'hibiscus "Red Heart"  un deuxième hibiscus "Siamois"
"Oiseau Bleu", qui fleurit à l'arrière et dont je ne
profite pas , alors que mon achat principal
était pour sa couleur azur.
Je tenterai bien cet hiver de séparer les deux plantes
mais.....
Qu'en  pensez- vous?


Le rosier "Toulouse -Lautrec" un rosier
de "Meilland" en 1993 très
remontant.


90 pétales froissés d'un jaune d'or lumineux.


 Juste une fleur du jeune hydrangéa aspéra
"Anthony Bullivant"

Belle journée à tous



mercredi 25 août 2010

Les feuillages argentés


"Santolina Chamecyparissus.
Installé aux endroits les plus chauds et secs du jardin, ce petit
 arbrisseau de rusticité moyenne, que je cultive
pour son feuillage gris argenté
est conduit en topiaire,
Pour conserver ce port arrondi tous les deux mois j'interviens
en taillant légèrement 2cm du feuillage avant
que la touffe "éclate".


Artemisia "Powis Castle"
Cette armoise, une autre astéracée est  installée
 auprès des rosiers pour les protéger des
 pucerons noirs.
Cette plante attire les pucerons noirs qui font le bonheur des
coccinelles.
Parfois elle supporte mal le froid hivernal, au printemps
je remplace les plantes abîmées par le gel,
par des boutures  réalisées en
 fin d'été.

"Helichrysum italicum sérotinum"

Herbe au curry , un petit arbrisseau au port dressé
à feuilles très étroites, argentées.
Toute la plante répand une forte odeur de curry.
Je la cultive en port libre où
en topiaire.



J'en profite pour vous montrer le dahlia
"Changing Color" associé à la plante au curry.


Chaque fleur sur la plante a une couleur différente


Un plan de 2 ans d'Herbe au curry produit des petits
 pompons jaunes en été.
Le seuil de rusticité est de -10°.
A ma grande surprise la plante a résisté  l'hiver dernier
a des températures de -13°.


L'anthémis, que je cultive en plante bisannuelle .
A -8° elle disparaît, je bouture tous les ans une dizaine de pieds
pour garnir les massifs, afin de profiter de
son abondante floraison tout l'été.


Si je vous ai montré tous ces feuillages argentés parfois frileux
c'est simplement pour vous parler du bouturage
de toutes ces plantes.
A partir du 15 août et jusqu'au début du mois d'octobre
je prépare des morceaux de tige prélevées sur des
pousses terminales d'une dizaine
de centimètres.


Après avoir enlevé une partie du feuillage  je trempe la base de la tige
dans la poudre d'hormone et je tapote pour enlever
l'excèdent.



Les santolines sont installées dans un mélange de tourbe
 et de perlite.
Les petits pots en plastique de récupération permettent de
gagner de la place dans la serre.
Deux mois environ sont nécessaires avant d'obtenir  un système
racinaire suffisant .
Avec 50 pour cent de réussite, je serai très satisfaite.


L'armoise , l'herbe au curry où l'anthémis sont installés
 dans un mélange de tourbe et de sable.
Au bout d'un mois environ , les premières racines apparaissent,
 je les rempote dans
un substrat à base de terreau enrichi.
Toutes ces plantes seront conservées à l'abri durant
l'hiver.
Le taux de réussite avoisine 98 pour cent.


La  floraison du rosier "Graham Thomas n'est pas aussi florifère
que lors de la première moisson de fleurs en juin.
Elle offre un nouveau décor au coeur du
mois d'août.


Le rosier "Bolchoï" en fleurs tout l'été.
Un rosier buisson aux 45 pétales au puissant parfum.


dimanche 22 août 2010

Hosta "Halcyon"


A la mi-avril l'hosta "Halcyon commence tout doucement
à découvrir son feuillage encore vert tendre.
A ce stade de la végétation , j'ajoute quelques poignées
de compost, et j'entoure la plante de cendre
de bois afin d'éloigner les limaces et
les escargots qui raffolent du tendre
feuillage, même si "Halcyon a les
feuilles les plus résistantes
aux gastéropodes.


Deux semaines plus tard le feuillage s'est développé
et sa teinte bleue se dévoile petit à petit.
Cette solide plante vivace,  à feuillage
caduc, rustique à -20° peut voir
les feuilles abîmées par les dernières
gelées tardives.
Le soleil du matin encourage la coloration du feuillage
et l'ombre de l'après-midi évite au feuillage
de brûler.


Début juillet, l'hosta accompagne la floraison des lys.
Trois ans auparavant à la plantation, j'ai ouvert un trou de 40cm
de profondeur et 40cm de diamètre.
A la terre extraite, j'ai ajouté un seau de tourbe
pour retenir l'humidité, plus un bon volume
de fumier composté aux algues pour
enrichir l'ensemble additionnée
d'une poignée de corne broyée
à diffusion lente.


Actuellement l'hosta mesure 1m de diamètre.
La plante n'aime pas être déranger .
Toutefois en mars on peut effectuer la division de la plante
en coupant la souche en trois où quatre et en
replantant aussitôt les éclats.


Le long des tiges d'une trentaine de centimètres de hauteur
sont disposées des fleurs mauve lilacé.
La texture des feuilles cordiformes et pruineuses, est
très ferme.
Je prends le soin d'enlever les pétales des fleurs qui se
collent sur les feuilles, leur décomposition
entraîne des nécroses sur le feuillage.
Dès le mois de mai, la souche est recouverte d'un paillage
de tonte de gazon qui en se décomposant
apporte de l'humus.



Pour la petite histoire
*******************
De la famille des "Liliacées, l'hosta est originaire du Japon
et de la Chine.
Il est aussi appelé"Funkia".
Le botaniste autrichien "Léopold Trattinick a voulu témoigner
de son estime à son confrère
"Nickolas Thomas Host" en nommant cette plante
"Hosta".
Un siècle plus tard le botaniste "Sprengel" la baptisa
"Funkia".
Une règle en botanique veut que l'appellation la plus
ancienne reste.
"Hosta" est donc resté.


Pour tenir compagnie a cet hosta des hydrangéas paniculata
d'un côté "Papillon" qui débute sa floraison,
de l'autre côté "Vanille Fraise.
Un jeune pied d'hosta "Summer Music et l'heuchère
"Beaujolais"  ainsi que des plantes annuelles
plus colorées complètent l'ensemble.
Bonne journée

mercredi 18 août 2010

Potentilla fruticosa "Goldfinger"


C'est au mois d'août que la floraison de la potentille
"Goldfinger est la plus abondante, et de ce fait
la plus séduisante.
Originaire de l'hémisphère Nord,  j'apprécie surtout sa rusticité,
-20° et sa résistance à la sécheresse.
Cette rosacée de 1.20m de haut pour 1.20m de large
a atteint, dans le jardin sa taille
adulte en 3 ans.
Pour obtenir une belle floraison l'arbuste a été installé
en plein soleil.
Il ne profite d'aucune fertilisation.
Il se contente d'un sol normal, même pauvre, surtout perméable
et sans trop de calcaire.



Les premières fleurs apparaissent dès le mois de juin, et
les dernières sont encore épanouies à la fin
du mois de septembre.
Elles sont petites, entre 3 et 5 cm, d'un beau jaune vif, simples
à cinq pétales réunies en cymes, et se
renouvellent tout l'été.
Les très fines feuilles allongées à cinq folioles, confèrent
au buisson une belle prestance tout en constituant
un écrin parfait pour les fleurs.



L'arbuste présente un port buissonnant, érigé.
A la fin de la floraison, je le taille légèrement pour lui conserver
un port légèrement arrondi.
Je n'ai jamais rencontré de problèmes de maladies.
Pour lui tenir compagnie, à l'automne j'ai prévu d'ajouter d'un côté
un pied de lavande, et de l'autre côté un
céanothe " Gloire de Versailles"
Deux bleus différents, deux silhouettes opposées, mais
deux arbustes appréciant les mêmes
 conditions de culture.


Vue du jardin au mois d'août


bonne journée

dimanche 15 août 2010

Rosier "Jubilé du Prince de Monaco"


Cette rose exceptionnelle a remporté la médaille d'or 2000 à
Buenos Aires ainsi que AARS (All Américan Rose
Sélection) récompense la plus
prestigieuse aux USA.


Son effet bicolore, blanc bordé rouge, son incroyable
floribondité et son excellente résistance aux
maladies la placent au jardin bien au
dessus des roses du moment.


Des fleurs de 10cm de diamètre ", qui avant de faner
regroupent plusieurs couleurs et chaque
bouquet comprenant des fleurs de tous
âges, offre un délicat camaïeu de
tons de rouge cramoisi.



Le feuillage vert foncé de ce "Floribunda de 1M de hauteur
 pour 0.80M de large, au port buissonant, fait
ressortir les fleurs et forme un bel écrin
durant tout l'été.
A la fin de l'hiver une taille normale consiste à
tailler les branches de 3 à 5 yeux.
Pour rester en fleurs tout l'été, le nettoyage des fleurs
fanées  est indispensable.



En mai juin, je vous ai proposé un beau rosier près d'un géranium
La floraison du mois d'août s'accompagne d'une vivace à épis
rose carminé.




Vue du jardin en fleurs au mois d'août.


Les massifs d'annuelles 2010



Hydrangéa aspéra "Villosa" en début de floraison.

Bonne journée


mercredi 11 août 2010

Parc floral d'Apremont sur Allier


Dans le département du Cher , à 16 km de Nevers, l'Allier s'écoule avec beaucoup
de grâce au pied du village d'Apremont sur Allier.
Un petit village enchanteur visité le week-end dernier que je partage avec vous.


Apremont sur Allier, village médiéval, restauré dans le style berrichon, par le
 célèbre maître de Forges, Eugène Schneider, présente un
 un attrait touristique de grande qualité.


Surplombant Apremont sur Allier, la forteresse-prison
des Ducs de Bourgogne présente une élégante
façade gothique ornée de cinq tours.


En 1970, Gilles de Brissac, petit fils d'Eugène et Antoinette
Schneider décide de créer un parc floral dont la
réputation est plus que justifiée.


Dès l'entrée un Albizia Julibrissim de bonne taille nous
réserve un charmant accueil fleuri.


Le jardin blanc, inspiré du fameux" jardin blanc" de
Sissinghurst dans le Kent (Angleterre) présente
une grande variété de plantes vivaces 
aux fleurs blanches accompagnées
de feuillages argentés. 


Du printemps à l'automne les fleurs blanches se succèdent
sans interruption.


La construction d'un pont chinois très en vogue au XVIII
siècle a été édifié .


C'est avec une grâce orientale qu'il enjambe un imposant
lac de plusieurs hectares.

Le  pavillon turc orné de peintures représente
les "Ages de la vie".


Un accès original  permet d'y accéder  afin d'admirer les
peintures qui se trouvent à l'intérieur.


Le belvédère, décoré de huit panneaux en faïence de Nevers
basé sur le thème d'un voyage des
"Polichinelles" autour du monde
agrémente la visite.


De magnifiques pelouses, non interdites, mettent en
valeur les massifs d'arbustes à fleurs.


Composée de 650 tonnes de rocher importés, la cascade
donne de la vie au lac.





La pergola exclusivement composée de glycines de
Chine et du Japon constitue  un attrait
supplémentaire.


Les nombreuses variétés de plantes vivaces forment des bordures colorées de
 printemps, d'été et d'automne.
L'ensemble de ces photos ne donnent qu'un aperçu de ce parc magnifique.
La visite d'Apremont sur Allier, village, château et parc floral
m'a permis de vivre une journée exquise que je 
 vous recommande.


Sa majesté "Matou" maître des lieux
vous salue.