Ambiance du jour

Ambiance du jour
Cette année là ! ... (clic sur image)

accueil

vendredi 28 novembre 2014

Ambiances de roses


Pour égayer cette journée qui s'annonce maussade sur une grande partie de l’hexagone,
je vous offre une ambiance de roses mêlées à des campanules et des lupins.
Sur le poteau, Mme Isaac Péreire affiche ses corolles rondelettes qui
répandent un parfum délicieux.
Je vous souhaite à tous et à chacun une....

Belle journée ...
********
*******

dimanche 23 novembre 2014

Arbustes en couleurs d'automne


Lentement mais sûrement, l'automne est arrivé, sans brumes matinales, ni gel. 
  La course du soleil diminue, et la nuit tombe vite, très vite...
Le  jardin s'endort donnant la vedette aux conifères qui ont perdu leur éclat
 printanier mais conservent leur ramure verdoyante.


Avant de se retirer, les arbustes offrent leur dernière représentation... 
Les branches à peine dénudées se parent de couleurs subtiles
et vibrantes.
 La ramure de ce prunus serrulata affiche une palette de teintes chaudes  livrant des feuilles 
rouillées et jaunies qui résistent pour ne pas chuter.






Grâce à un temps doux, la féerie de l'automne est bien présente.
Le feuillage du poirier émaillé de rouille et acajou perdure.
Un léger vent a secoué sa silhouette mais sa ramure suffisamment volumineuse
me permet de profiter de ce nouvel attrait.


Aux premiers frimas, et quand le jardin sera couvert d'un épais manteau blanc les oiseaux
 seront ravis de trouver de la nourriture vitaminée en abondance
 sur le pommier à fleurs.


Sous un soleil radieux, les feuilles de cette spirée se dorent...elles n'ont pas été
endommagées ni par le givre, ni par un froid, même léger.


Cette variété de spirée prend tout son temps pour changer sa ramure or et rubis
du printemps en couleurs douces d'automne.


Ce cornus kousa n’échappe pas à la magie de l'automne... son feuillage a été tourmenté par le vent 
et les feuilles restantes prendront une couleur flamboyante dans quelques jours.




Le feuillage de ce viburnum plicatum est sur le déclin. 
 Avant de chuter il donne au massif  un ultime aspect sympathique et réjouissant...





 En automne, le feuillage des hydrangéas paniculata se pare de teintes variées. 
Certains ressemblent à un bijou doré, d'autres affichent des branches dénudées.
"Wim's Red" présente une ramure resplendissante, joyeusement colorée.


Après avoir livré tout l'été un feuillage gaufré vert foncé, ce rosier rugosa déploie
une parure éclatante et lumineuse.





"Grace" est le nom de ce cotinus judicieusement baptisé, livrant toute la belle saison
un feuillage remarquable devenant sublime en automne.


Dans cette zone du jardin, les rosiers perdent leur feuillage et les vivaces ont
disparu.
Seuls, les arbustes de la haie donnent de la couleur.


Sur les branches de cet hydrangéa serrata, jour après jour, le feuillage endosse des couleurs
surprenantes de beauté.
Au coeur de ces teintes somptueuses se niche une inflorescence, déboussolée, toute menue
qui ne sait pas que l'automne est revenu...
Dans quelques jours, je vous présenterai son voisin, un hydrangéa macrophylla
qui tire sa révérence en beauté....


Le grand chêne du jardin fait de la résistance....sa coloration est lente... pas une 
feuille ne bouge de crainte de tomber et ses glands sont 
solidement attachés.

Bon dimanche à toutes et tous...
~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~

mercredi 19 novembre 2014

Harmony, un hydrangéa au fil des saisons....


A la fin du printemps, l'hydrangéa quercifolia "Harmony, développait des inflorescences
belles au regard, dans une teinte délicieuse....un mélange de blanc 
et vert anis appétissant comme une friandise que l'on
savoure sans modération
Ces cônes en formation, dressés ou couchés se mêlaient à un feuillage juvénile, reluisant, d'une 
grande fraîcheur.


Au coeur de l'été, le soleil est généreux, les oiseaux chantent , l'hirondelle fait son nid.
L'hydrangéa "harmony" peaufine sa croissance, les inflorescences épanouies  
offrent un blanc pur.
Parmi les fleurs à maturité naissent  de nouveaux cônes pour rendre l’arbuste encore
 plus attrayant.


Mais depuis le début de la semaine, l'astre lumineux est voilé, le ciel morose.
La féerie des rosiers s'achève, les feuillages des hémérocalles s'avachissent et les
hostas ont disparu. 
L'automne a fait son entrée en scène avec sa palette de couleurs chaudes.
Le rossignol ne chante plus, l'hirondelle est partie depuis des semaines pour des
cieux plus cléments.
Cependant, le merle siffle encore et les mésanges ont fait leur retour au jardin.
Les feuillages affichent des teintes pourprées, des bronzes rutilants et une
palette d'ors lumineux.
L'hydrangéa "Harmony" n'a pas échappé à cette métamorphose...






Dans un mois, nous serons en hiver, et pendant cette saison  froide et triste, le jardin perdra 
de son éclat.
Toutefois, quelques feuilles téméraires resteront accrochées aux tiges de l'hydrangéa, coquetterie,
ou ultime cachet avant de renaître dès l'arrivée du printemps.





Patientez amies et amis, le printemps n'est pas loin, et la nature reprendra ses droits.
Le soleil sera à nouveau radieux, le jardinier retrouvera ses outils et son arrosoir,
et les oiseaux reprendront leurs chants mélodieux.
En attendant je vous souhaite un bel automne et une belle journée dans vos vies 
ou dans vos jardins.


Amicalement vôtre...
==========
=======

dimanche 16 novembre 2014

Succisella inflexa "Frosted Pearl"


Au début de ce mois avant que des pluies intenses et soutenues ne s’abattent sur le jardin,
une charmante vivace nommée "Succella inflexa "Frosted Pearl" donnait
 encore de la couleur à ce massif ensoleillé.


Au même moment, un hydrangéa macrophylla revenait sur le devant de la scène pour
 offrir une ultime inflorescence délicieuse dans un coloris doux
et délicat.




Revenons à notre vedette du jour !...
Appartenant à la famille des dipsacacées, le succisella inflexa "frosted Pearl est originaire
des prairies humides d'Europe à l'ouest de la Sibérie.
Avec de telles origines, vous ne serez pas étonnés si je vous affirme que cette vivace
intrépide et bouillonnante de juillet à novembre est d'une grande rusticité.
Au-delà de ce critère important, cette star de l'été offre des inflorescences en forme de pompon
de 3 à 5 cm de diamètre, bleu ciel au sommet des tiges flexibles de 50 à 60 cm.
Elles sont souples, dotées de feuilles menues, allongées, vert moyen.
 A sa base la touffe se compose de feuilles de 2 à 5 cm de large pour
une vingtaine de centimètres de long.
Les feuilles basales amples forment un ravissant couvre-sol.


~~~~~~Plantation~~~~~~
Dans une fosse de 40 cm de côté, le succisella a été installé au printemps 2013, dans
un mélange de terre drainante et de terreau tourbeux.
Cette vivace se contente d'un sol pauvre, conservant une bonne humidité au cours
de sa végétation  mais apprécie d'avoir ses racines au sec
pendant son repos hivernal.




~~~~~~Floraison~~~~~~
La floraison du succesella est abondante et alléchante pour nos petits amis ailés.
Les premiers pompons s'épanouissent fin juillet et les derniers se déploient en novembre
 lorsque l'automne est comme cette année particulièrement doux.
Pendant toute la belle saison, ses inflorescences de petite taille attirent avec frénésie
tous les insectes.


~~~~~~Croissance~~~~~~
La croissance de cette vivace débonnaire est rapide mais pas trop envahissante..
Beaucoup de graines se sont envolées mais elles se ressèment raisonnablement.

~~~~~~Multiplication~~~~~~
Semis
====
Les graines ont été récoltées à leur maturité.
Elles ont séjourné une quinzaine de jours au congélateur puis semées en
octobre dans des godets individuels sous abri
à l'extérieur.
Division
======
En un an, la plante a développé une touffe très importante.
Au printemps prochain, je pourrai prélever un rejet latéral pour habiller
  un massif en création.




Le succisella est implanté en bordure du massif ...
Dans sa mission de couvre-sol, il est parfait...
Pour un pied, il faut lui réserver un emplacement de plus de 50cm....il forme alors une
magnifique touffe de feuilles surmontée d'une floraison légère.
A ses côtés, avec la même prodigalité, un kaliméris tapisse le sol et donne une nuée de
fleurettes blanches.
A l’arrière de ce duo, se trouve deux plantes de la même famille que le succisella : une
scabieuse à fleurs blanches et un knautia macedonica.



Bon dimanche à tous...
*********
*******