Ambiance du jour

Ambiance du jour
Charme et séduction d'un Bourbon...clic sur image pour le découvrir...

accueil

dimanche 28 septembre 2014

Didiscus Coeruleus "Madonna"


Depuis plusieurs années, j'utilise dans les massifs d'été, une plante, nommée "Didiscus
Coeruleus "Madonna", connue également sous le nom de Trachymène
 coerulea, une belle Australienne qui apprécie la chaleur de l'été.
Frileuse et gélive, cette ombellifère est traitée en plante saisonnière.
Fin juillet, elle offre ses premières corolles arrondies bleu lavande et disparaît
aux premiers frimas.



~~~~~~Semis~~~~~~

La meilleure façon d'obtenir des plants de didiscus coeruleus est le semis réalisé
en mars dans la véranda à température ambiante de 18°.
La plante n'aimant pas le repiquage, je préfère déposer 5 graines à la surface
d'un godet 100 % naturelle, recouvertes d'un terreau tamisé.
Les semences de didiscus sont manipulables.
 Elles ressemblent aux graines de lentilles et sont de la même grosseur.
Après la levée de toutes les graines, je conserve dans chaque godet les trois plus belles plantules.
Les godets sont conservés à l'abri jusqu'à leur mise en place dans les massifs
après les "Saints de Glace", directement dans le sol sableux et drainé.
Les jeunes plants sont installés à 30 cm les uns des autres.

~~~~~~Entretien~~~~~~

Lorsque la plante est bien installée, elle est pincée à mi-hauteur afin de l'encourager
à se ramifier.





Le didiscus  apprécie le soleil et se montre prodigue dans les massifs abrités des
vents froids.
Il produit des ombelles de 5 cm de diamètre, discrètement parfumées.
Juchées sur des tiges solides et raides de 70 cm, elles se passent d'un tuteur.
Le feuillage vert pâle qui les accompagne est fortement découpé, ample et original et
le bleu doux de ces fleurs diffuse une atmosphère sereine  et charmante dans 
cette ambiance.




Les fleurs de didiscus sont décoratives mais nécessitent la présence de charmantes
voisines pour être mises en valeur.
Pour cette saison, elles épaulent la cléome senorita "Rosalita et se perdent dans le feuillage
de l’amarante "Velvet Curtain".
Avec les pétunias qui soulignent la bordure, elles forment un camaïeu de bleus.





Si vous hésitez à accueillir cette plante, sachez mes amis qu'elle n'attire pas les pucerons
et limaces et escargots ne sont pas friands de son feuillage.
Ses ombelles sont ravissantes dans une composition florale et d'excellente tenue.



Amitiés fleuries....



Bon dimanche à tous...
~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~

dimanche 21 septembre 2014

Hydrangéa paniculata "Levana"



 Fin juillet, l'été prend ses marques et l'impétueux hydrangéa paniculata "Levana"
"Levana" tend au soleil levant ses grosses inflorecences.
Cette variété remarquable et méritante, primée à courson en novembre 2012 offre au delà
 de son charme, une floraison prestigieuse.




Vous vous souvenez de l'hydrangéa paniculata "Great Star" pourvu de grosses inflorescences
délicates, celles de "Levana" leur ressemblent, mais sur l'arbuste érigé,
 haut de 2.50 mètres, elles sont plus nombreuses.



D'un blanc immaculé, les fleurs de "Levana, composées de fleurs stériles et fertiles sont 
perchées sur des tiges fermes, fortes et robustes.
A la fin de l'été, ses grosses hampes florales enfilent un nouveau costume, vert anis,
chatoyant.
Le feuillage caduc participe lui aussi à la beauté de l'arbuste.
Il est ample, abondant, vert moyen, réfractaire aux maladies.

~~~~~~Plantation, taille ~~~~~~

"Levana" s'enracine dans une parcelle ensoleillée, entre des rosiers qui explosent en juin
alors qu'à cette époque le paniculé, taillé court fin mars, disparaît sous
les ramures de mes amies les roses. 
Peu importe, les roses sont les stars de juin et les paniculata les vedettes, de juillet
à l'entrée de l'hiver.
Autour de cette variété, un clethra alnifolia flirte avec l'échinacéa.
Le plant est un  cadeau de "Dame Nature", procurant un plaisir intense à la jardinière
et une "aire de repos" à nos amis les insectes butineurs.


~~~~~~Entretien~~~~~~

Pendant toute la durée de la floraison, cet hydrangéa ne nécessite aucun entretien.
Au début du printemps, son pied est couvert avec la tonte du gazon afin de lui conserver
de la fraîcheur nécessaire à son confort.


Voici le massif qui abrite l'hydrangéa paniculata "Levana".
Vous ne le voyez pas, c'est normal, fin mai sa silhouette est discrète et ses tiges
se couvrent d'un feuillage juvénile quand les rosiers
se déchaînent.
Je vous propose de revoir deux jolies roses qui encadrent notre arbuste du jour.


Rosier "Scepter d'Isle


Scepter d'isle,  ce rosier méritant parade avec un népéta qui s’éclate....


Rosier "Lavender Lassie" dans sa livrée printanière.



....et "Lavender Lassie, un rosier solide qui assure tout l'été avec une grande
prodigalité des roses charmantes et résistantes aux pluies
mêmes battantes.



Rosier "Lavender Lassie"


 Dans le même massif, le Rosier "Saint Swithurn" donne des roses dans une teinte douce
au printemps et en ce moment mais elles sont moins bien accompagnées.



Amitiés fleuries...


Le jardin en juin...

Bon dimanche à tous et
à chacun...

mercredi 17 septembre 2014

Rosier "Yvonne Rabier"


Le petit rosier blanc que vous avez découvert, mes chers amis, dimanche dernier à l'avant
du massif est un polyantha crée en 1910 par "Turbat",
nommé "Yvonne Rabier.
 Il est de petite taille, 60 cm de hauteur, mais grand par son aptitude à fleurir
plusieurs fois, du printemps à l’entrée de l'hiver, avec la même
générosité.




Charmant, gracieux et solide, le rosier "Yvonne Rabier est un arbuste compact, bien fourni
 en feuillage vert moyen, non affecté par les maladies déplorées actuellement par
les amateurs de rosiers.
A cette frondaison, s'ajoute des bouquets composés de nombreuses fleurettes de 4 cm
de diamètre, blanches, pourvues de deux rangées de pétales
parfumées.



Je n'ai pas immortalisé sa floraison principale, mais elle était identique
à celle que je vous offre aujourd'hui.

~~~~~~Taille~~~~~~

Au début du printemps de chaque année, ce polyantha est rabattu prés du sol.
Cette taille courte permet d'obtenir un arbuste touffu, fleuri depuis sa base.

~~~~~~Entretien, fertilisation~~~~~~

A la fin de la floraison principale de juin, l'arbuste est dépouillé de ses fleurs fanées et pour
l'encourager à redonner une deuxième livrée abondante, il reçoit un engrais
spécifique, identique à celui distribué au départ de
la végétation.
Fin octobre, lorsque j’enlèverai toutes les annuelles, le massif sera bêché, fertilisé,
avec du fumier composté et recouvert pour l'hiver avec du BRF,
(Bois raméal fragmenté), que je viens de recevoir. 


Belle journée à tous....
~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~